MENU

Meier e Santilli serão processados por fraude

A idade do Grand Canyon? "Sem comentários"

30 de dezembro de 2006 Comments (1) Views: 1094 Ceticismo

Banana gigante sobre o Texas


O artista argentino, residente no Canadá, César Sáez planeja lançar uma banana cheia de hélio de 300 metros de tamanho a mais de 30 km de altura sobre os céus do estado do Texas, EUA. É o projeto Geostationary Banana Over Texas, e a banana seria visível por todo o estado sulista por aproximadamente um mês, aparentando um décimo do tamanho da Lua cheia. Se tudo sair como Sáez planeja, a banana deverá ser lançada do norte do México em junho de 2007.

Um argentino morando no Canadá lançando uma banana gigante do México para ser visível por um mês no Texas pode parecer um hoax, mas Saez realmente existe, lançou cruzes gigantes sobre o céu de Quebec no ano passado, e recebeu apoio do Conselho de Artes do Canadá para sua banana gigante.

[via YesButNoButYes]

Tags: ,

One Response to Banana gigante sobre o Texas

  1. Raymond Viger disse:

    Le Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec pilent sur une pelure de bananes!

    Dans L’actualité de janvier dans la section écran radar, un petit article nous parle d’un artiste montréalais, César Saez. Celui-ci veut amasser un million de dollars pour construire une banane géante et la placer à 40 kilomètres au dessus de l’état de Georges Bush. Cette banane aérospatiale sera visible de jour comme de nuit pendant un mois.

    Je n’ai rien à redire sur un artiste qui dit lui-même que “c’est dans l’absurde que se situe l’art”. J’aurait préféré qu’il dise que c’est dans l’absurde que se situe SON art. Il n’est pas nécessaire de mettre dans le même bain que lui tous les autres artistes. Richard Séguin, Paul Piché, Gilles Vigneault et compagnie sont des artistes. Ont-ils eu besoin de se verser dans l’absurde? Pas convaincu.

    Là où j’ai été plus écorché par cette nouvelle quelque peu insolite, c’est en apprenant que César Saez dit avoir recueilli 100 000$ dont une partie provient de subventions du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec.

    Oups. Qu’un artiste veuille verser dans l’absurde ça le regarde. Mais que le Conseil des Arts du Canada et que le Conseil des arts et des lettres du Québec cautionnent cette absurdité, je décroche. Je suis obligé de me questionner sur les critères de sélection pour l’attribution de subventions dans ces deux institutions.

    En tant que société, est-ce qu’on vient de piler sur une pelure de bananes?

    http://raymondviger.wordpress.com/2006/12/20/le-conseil-des-arts-du-canada-et-du-conseil-des-arts-et-des-lettres-du-quebec-pilent-sur-une-pelure-de-bananes/

    http://journaldelarue.wordpress.com/2006/12/16/le-conseil-des-arts-du-canada-et-du-conseil-des-arts-et-des-lettres-du-quebec-pilent-sur-une-pelure-de-bananes/

Deixe uma resposta

O seu endereço de email não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *